Spiritueux typique d’Afrique de l’Ouest, le sodabi est une eau-de-vie de palmier issue de la distillation du vin de palme. Le mot sodabi viendrait du nom de son inventeur Béninois, qui aurait appris la technique de distillation des européens au début du XXe siècle. Il est connu sous plusieurs noms: Koutoukou en Côte d’Ivoire, Akpeteshie au Ghana ou encore Ogogoro au Nigeria. Chaque région a sa manière d’extraire le vin de palme, ses secrets de fabrication, ce qui en fait un alcool au profil aromatique riche et aux styles multiples.

Le Bénin, surtout la région d’Adja, est réputé pour son savoir faire dans le sodabi. « En pays Adja, des palmeraies entières sont dédiées à la production de vin de palme pour en faire du sodabi » nous dit le professeur Koblévi Aziadomé, ancien ministre et directeur du centre de recherche agricole. Tout commence par l’extraction et la récolte de la sève du palmier. Naturellement riche en levures, elle commence rapidement sa fermentation pour donner un jus fermenté qu’on appelle le vin de palme. Enfin, c’est ce vin qui est distillé, souvent dans des alambics artisanaux, pour donner l’eau de vie appelée sodabi.

Souvent vendu dans des bouteilles plastiques, ce spiritueux très populaire est consommé à des moments de célébration ou de fêtes traditionnelles. Certains y font macérer des plantes, épices ou fruits pour lui donner des vertus médicinales ou par goût. Malheureusement, il a été associé, à tord, à un produit dangereux et de mauvaise qualité. Chez les producteurs, le vin de palme est parfois mal fermenté, la distillation mal réalisée, ce qui donne de l’alcool frelaté ou avec un taux élevé d’éléments nocifs (ex: méthanol). L’emballage du sodabi, sans étiquetage, renforçait cette image négative et rendait difficile pour les gens de différencier le bon du mauvais. Sa production fût un temps interdite par la loi, au Bénin et en Côte d’Ivoire notamment. Malgré cela, les artisans ont réussi à conserver leur savoir faire, proposer une boisson de qualité dans des bouteilles en verre et même à en faire un symbole de fierté nationale durant la colonisation.

Aujourd’hui en Afrique de l’Ouest, bien qu’il existe des sodabi à la qualité aléatoire voire nocifs quelques entreprises commercialisent un alcool traditionnel sans danger. Au Bénin, c’est le cas d’Axuevi qui existe depuis 1990. Mylène de Souza, à la tête de l’entreprise familiale, est la fille de la fondatrice et maître distillateur de la marque premium. Elle commercialise du sodabi et une gamme de liqueurs de distillés dans des alambics modernes et embouteillés à la main. Axuevi une eau-de-vie fine de qualité supérieure aux notes végétales, citronnelle, prune verte et soutenue par une structure aromatique fumée. Elle peut être consommée sur glace ou avec du fruit miraculeux, ce petit fruit rouge d’Afrique de l’Ouest qui, dit-on, à la capacité de donner un goût sucré à tout ce qui l’accompagne.

.

D’autres marques veulent faire découvrir le sodabi au-delà des frontières de leur pays. Créé en 2012 par Jake Muhleman, un Américain installé au Bénin, Tambour est une innovation sur le segment : c’est un spiced sodabi. Après avoir été distillée deux fois dans un alambic en inox, l’eau-de-vie est infusée avec un mélange de 14 plantes et épices afin d’obtenir une belle couleur ambrée et son goût particulier aux notes boisées. C’est une interprétation moderne, à la qualité contrôlée que la Distillerie Béninoise a voulu donner avec ce spiced sodabi. Tambour est une bonne option pour les cocktails comme l’African sunrise, le cocktail signature, à base de jus d’ananas et grenadine.

..

Neho Likors propose une gamme riche de liqueurs faites à partir de sodabi et made in Togo. L’aventure débute avec Nedo Homawoo, le fondateur, qui réalisait pendant ses années d’études des liqueurs et des rhums arrangés en amateur pour ses amis. La marque est officiellement lancée en 2009 puis Nedo est rejoint par sa compagne Claire Marie. Le couple ambitionne de revaloriser l’image du sodabi et le terroir Togolais. C’est pari réussi avec leurs liqueurs de qualité proposé seules ou dans des coffrets fabriqués par des tisserands et ébénistes locaux. Même les bouteilles viennent de Lomé, au plus grand marché de bouteilles en verre recyclées d’Afrique de l’Ouest. Sa démarche éco-responsable soutenue par une sélection rigoureuse du sodabi, des épices, plantes et fruits permet à Neho Likors de séduire les palais gourmands. Racines aphrodisiaques, canelle-gingembre, ananas sont certaines des délicieuses références de la marque qui peuvent être dégustées seules ou dans leur cocktail signature le Tunch (Togo punch): liqueur au choix, jus de bissap, gingembre, sirop passion et pain singe

Loin d’être confiné à une image traditionnelle et rustique le sodabi se réinvente grâce à des marques qui ont à cœur de faire découvrir le patrimoine éthylique Ouest Africain et son savoir-faire unique dans la distillation des eaux-de-vie de palmier.

/

SODABI AXUEVI
Cotonou, Bénin
Tél : +229 21 33 21 52

TAMBOUR ORIGINAL
Cotonou, Bénin
Facebook: Tambour Original
Site internet: tambour-original.com

NEHO LIKORS
Lomé, Togo
Facebook: Neho Likors
Site internet: neholikors.com

Comments are closed.

S'abonner à notre lettre d'information!

Okana vous accueille aussi dans son Lab pour des dégustations, ateliers et des soirées exclusives. Laissez-nous vos coordonnées pour recevoir une invitation à la prochaine expérience

JE VEUX ETRE AU COURANT! 

Votre abonnement a été enregistré avec succès!

%d blogueurs aiment cette page :